Cet article aurait dû (enfin, non, on va être moins rigide et on va dire : aurait pu) paraître en juin. Mais le proverbe ne dit-il pas "Vieux motard que jamais"?

Enfin j'aurais pu aussi l'intituler "cadeau pour la maîtresse". Car en cette fin d'année scolaire 2015-2016, seule la maîtresse de Manon, qui était effectivement super*, a eu droit à son cadeau. Paul, lui, n'a pas souhaité gâter la sienne, ce qui était vraiment dire à quel point l'année a été difficile pour lui. C'est une grande première... et je l'espère, une dernière aussi.

Comme elle était déjà grande, Manon a fait des petits cadeaux maison, presque toute seule.

Nous avions donc : des sablés maison (presque la seule chose sucrée qu'elle aime, et que du coup elle aime faire) joliment présentés, un scoubidou hélicoptère qui peut accessoirement servir de porte-clé si on l'attache à ses clés, et un petit mot:

 

DSC06243      DSC06246

DSC06245      DSC06247

* C'est vrai que cette maîtresse a été vraiment super. Elle a toujours un mot positif pour les élèves; ça ne veut pas dire qu'elle les admire béatement sans conscience de ce qui ne va pas chez eux, ça veut dire qu'elle a conscience d'avoir un pouvoir sur eux et qu'elle a choisi de l'utiliser dans le bon sens. Et que si tous les enseignants faisaient juste comme ça, je pense que beaucoup plus d'enfants se sentiraient bien dans leurs baskets. 9a ne fait pas tout mais c'est un minimum non négociable. A mon sens. Et elle en plus, elle était vraiment sympa, ce qui ne gâche rien.