Et voilà, pas de message ici depuis un loooong moment, et la raison qui me pousse à revenir est d'ordre sportif ! - mais pas que. Il est vrai que ces derniers temps, je cours plus que je couds... mais ça ça va revenir, y a intéret. D'autant que depuis tout tout récemment ma pièce bénéficie d'un accès royal avec un vrai escalier, et plus par une échelle qui me fichait non seulement le vertige mais aussi des sueurs froides à l'idée qu'elle pouvait basculer à tout moment... J'ai pas mal de boulot aussi, je me lance dans des choses qui me sortent un peu de ma zone de confort, je réfléchis à ma posture professionnelle et à comment la faire évoluer, en mieux! Je passe aussi beaucoup de temps dans cette histoire de chantier, en me disant quand même vivement que ça se termine...

Mais revenons à notre marathon. Enfin... le marathon c'est pas moi qui l'ai fait (... pas encore), c'est Thomas. Il a brillé dans tous les sens du terme, en le terminant en 3h37 (temps réel), entouré d'une guirlande lumineuse de Noël qui lui a valu non seulement les applaudissements d'un public déchaîné, mais aussi, accessoirement, de passer sur la vidéo officielle du site MBM (vidéo à voir ici : vous verrez, ça donne vraiment envie d'y aller!!). Trop fort. Moi bien sûr je suis super fière de sa perfomance. Mais, puisqu'il faut rendre à César ce qui est à César, je tiens à préciser que l'idée de la guirlande venait de moi. C'est moi qui l'ai achetée en période de Noël, moi qui m'étais dit qu'il fallait absolument un truc lumineux et pas encombrant pour cette course nocturne... Parce que bon, je ne suis pas jalouse, mais quand même... Enfin bref.

virginie_semi_bdx1      virginie_semi_bdx2

 

Moi j'ai donc refait le semi. Avant tout par plaisir. Parce que cette manifestation est quand même particulièrement attrayante. D'abord, c'est à Bordeaux... Même si j'apprécie les chemins de campagne, j'adoooore aussi courir en ville, et puis celle-ci de ville a quand même une classe et un charme que d'autres n'ont pas. Même en faisant abstraction de l'attachement particulier que j'ai pour elle, la Place de la Bourse, les Quais, le Pont de Pierre, les petites rues étroites et les grandes avenues bordées d'arbres, les portes, les églises, les jardins... tout cela ça cartonne. Ensuite parce que l'horaire, bien que pas forcément idéal pour l'organisme, confère un charme supplémentaire aux paysages: on part le soir, cette année à 20h sous le soleil ; on est aux premières loges pour le voir décliner sur la Garonne, et on termine de nuit, on peut donc profiter des effets de lumière sur les monuments... Waouh... Enfin et surtout, qui dit grande ville, dit énooooormément de monde sur le parcours, une ambiance de folie qu'on voit bien dans la video en lien plus haut, énormément d'enfants (ou de grands) à qui taper dans les mains, énormément d'énergie dégagée... et même si bien sûr on ne court pas (que) pour la gloire, ça fait quand même un sacré effet d'entendre son prénom hurlé tout le long du parcours! Si je ne devais garder qu'une raison qui m'a poussée à revenir cette année, ce serait celle-ci.

IMG_20170415_200212     IMG_4828

IMG_4816     IMG_4830

 

Cette année, nous sommes parties à 4. Marleen, deux de ses copines (dont une qui venait quand même des Pays Bas!), et moi-même. Pas évident de rester ensemble avec tout ce monde. On s'est peu à peu perdues et on a terminé à deux (les autres sont arrivées très peu de temps après nous), comme l'an dernier. Et, tadam!... record de l'année dernière toujours pas battu (crotte!) puisqu'on a mis 2h08 tout pile. Alors certes, le but n'était pas la performance, mais il va falloir quand même qu'un jour j'arrive à faire un temps inférieur à 2h06!!

Le parcours était un peu différent (un tout petit chouïa moins bien que l'an dernier, j'ai regretté l'arrivée par la Porte de Bourgogne, le passage devant le Grand Théâtre... mais bon, je comprends les contraintes liées à la sécurité), cette fois il y avait deux boucles identiques, au tout début et à la toute fin du parcours : le long des quais, jusqu'au Pont Chaban Delmas, puis Rive droite et retour par le Pont de Pierre. Environ 7km la boucle quand-même... L'avantage, c'est qu'on sait où on va et ce qu'il nous reste à parcourir; l'inconvénient, c'est qu'on sait que ça va être long!

Moi je me suis sentie vraiment en forme jusqu'au 17e kilomètre, je me sentais presque voler. Je ne voulais pas trop m'emballer, à la fois pour ne pas lâcher les copines et pour ne pas me fatiguer trop vite non plus... Je me disais même "flûte, ça passe presque trop vite ce semi", tellement j'étais bien (si, si, je vous promets!). Je suis restée sur le côté pour pouvoir profiter du public. J'ai même, chose improbable pour moi qui portais mon T-shirt des Foulées d'Angoulême, couru tout près de Joëlle, qui encadre les enfants pour leurs cours et compèts d'athlé à Angoulême! Sur la fin, arrivées Rive Droite, on a commencé à accélérer. Quelqu'un dans le public nous a dit "allez, courage, 2 km et c'est fini!", là j'ai regardé ma montre qui indiquait 1h50 et me suis dit que si c'était le cas, on allait faire 2h02 et que ce serait extra... Mais cette estimation était très optimiste semble-t-il, ce n'était pas 2 mais 3 km qu'il devait nous rester à parcourir. Sur le Pont de Pierre, un monde fou, mais on sait qu'on arrive. A la sortie du pont, je crie "Youhou, c'est le sprint final!", mais en fait ce sprint il a été super long! J'ai pensé, et je crois même que je l'ai pensé tout haut, "Mais c'est quand qu'elle arrive, l'arche d'arrivée?"... et elle était bien là, juste un peu plus loin que ce que j'imaginais mais pas du tout inaccesseble! 2h08 c'est quand même pas mal. Le sourire n'a pas quitté mes lèvres depuis le signal du départ. 

Pour la suite, super organisation, on récupère les sacs dans les consignes, on profite du ravito vraiment généreux, avec notamment thé et soupe chaude, qui étaient plus que bienvenus! Malgré cela, qu'est-ce qu'on se gèle! J'avais pourtant prévu plusieurs épaisseurs de polaire, une écharpe... note pour l'an prochain: penser aussi à prendre des gants, car le thé ça ne suffit pas pour se réchauffer les mains! Ensuite, j'ai entendu au micro l'arrivée de Tom. Non, ils ne nomment pas tous ceux qui arrivent, mais là ils ont dit "oh super la guirlande, ça va faire de jolies photos!".

Et après une courte nuit, le lendemain, on a participé à la petite course de décrassage. Un peu dur mais très sympa!

J'ai donc drôlement envie de revenir encore l'an prochain, sans doute avec un truc lumineux à me mettre dans les cheveux... et peut-être, qui sait, peut-être pour le marathon?